La directivité d’un microphone

Caractéristique de directivité

Directivité d'un microUne propriété importante d’un micro est sa caractéristique de directivité.

On décrit ainsi la sensibilité du micro avec laquelle le son est pris dans différentes directions. Il n’y a pas de directivité idéale mais la forme adéquate doit être choisie selon le type d’application.

Il faut se représenter la directivité comme un espace autour du micro.

Sur l’exemple : hyper cardioïde. On reconnaît facilement le lobe principal devant le micro. Un lobe plus petit est également derrière. Le son est pris également dans ce sens. Pour une comparaison de base des différents types, les diagrammes sont, ici en deux dimensions, présentés uniquement pour une fréquence.

Directivité ominidirectionnelle

Directivité micro omnidirectionnel

La forme la plus simple est la forme omnidirectionnelle. La sensibilité du micro est la même dans toutes les directions. De légers changements de position de l’orateur sur le côté sont à peine perceptibles dans la fluctuation du volume. Le son entier de la pièce est capté. Ainsi, le risque de larsen augmente en conséquence.

Les microphones unidirectionnels

Les microphones les plus fréquents sont les micros cardioïdes (unidirectionnels). Le micro a une très forte atténuation arrière et, selon la caractéristique exacte, une directivité de puissance correspondante vers l’avant.

Avec ces micros, il faut s’assurer que l’orateur parle toujours vers le micro. S’il se déplace trop sur le côté, il y a des pertes notables de volume. Il existe différentes caractéristiques qui se différencient selon l’angle d’ouverture (dans la largeur) du faisceau.

N’oubliez pas que plus le faisceau est étroit, plus la zone à l’arrière du micro, à partir de laquelle le son est capté, est grande.

Si l’angle d’ouverture est diminué, on parle de caractéristique ultradirectionnelle (faisceau). Cette forme est typique des micros directionnels ayant une sensibilité très élevée dans un angle très étroit.

Dans de nombreux cas, les micros directionnels peuvent commuter la directivité.

Généralités sur la directivité

En plus de l’avantage, décrit ci-dessus, de la sensibilité plus élevée dans la direction principale et de la résistance au larsen par des réflexions touchant le micro sur le côté, il y a des limitations dans la réponse en fréquence pour des micros très directionnels.

En effet, les fréquences élevées peuvent avoir une directivité plus élevée que les basses fréquences. Plus la directivité est élevée, plus la part de fréquences hautes est importante par rapport à celle des fréquences basses. Ces micros ont un son “plus pointu“ et pas aussi équilibré que des micros directionnels. Il est donc recommandé de tester les micros avec différentes caractéristiques pour chaque application. Il faut prendre en compte également un autre point : la sensibilité aux bruits de vent qui augmente lorsque la directivité croît.

C’est pourquoi, il faut équiper les micros directionnels de bonnette anti-vent.

Dénominations internationales

Les dénominations internationales sont souvent utilisées dans la littérature technique :

Omnidirectionnal    omnidirectionnel
Cardioïd / unidirectional  Supercardioid
Hypercardioid     Bidirectional
cardioïde / unidirectionnel    supercardioïde
hypercardioïde  bidirectionnel ou gradient de pression ou directivité en 8

 

Création de la directivité

La directivité peut être influencée par le design de la capsule et le corps du micro. Le procédé est sensiblement le même pour différents types de micro.

Selon le design de la capsule et le corps, on oblige l’air, et donc le son, à arriver sur la face avant et la face arrière du micro par des voies de longueurs différentes. Il est établit que le son s’étale dans l’air relativement lentement, 342 m/s environ. En raison des différentes durées de transition, les ondes sonores lorsqu’elles atteignent leur côté respectif de la membrane, s’annulent réciproquement. Cet effet dépend de la direction, c’est-à-dire selon le sens d’où vient le son, cet effet est très puissant ou négligeable. Le design de base est le micro à pression. La face arrière de la capsule micro est fermée et n’a qu’une ouverture minimale pour compenser la pression. Les micros à pression sont omnidirectionnels. Pour modifier la directivité, des canaux formés avec précision ou des trous sont percés dans les faces avant et arrière de la capsule. Le son atteint la face arrière de la membrane via ces canaux. Selon l’angle avec lequel le son touche la capsule, les ondes s’annulent ou s’amplifient. On appelle ce type de capsule un récepteur à gradient de pression. On trouve aussi sur certains micros des trous percés sur la capsule miniature (diamètre 10 mm) qui permettent à l’air d’entrer vers l’arrière de l’élément électret. Ces ouvertures définissent la caractéristique directionnelle de la capsule.

Ainsi, lors de vos installations public-address, il conviendra de choisir un microphone adapté à votre utilisation en tenant bien compte de la notion de directivité.

Découvrez encore davantage d’infos sur les micros en consultant nos deux articles :


Obtenir des conseils personnalisés

Vous voulez nous poser une question et obtenir des informations personnalisées ? Vous pouvez nous écrire en remplissant directement le formulaire ci-dessous :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Your email will not be published. Name and Email fields are required.